Coopération financière internationale. Une mission du FMI dans nos murs

Une troisième revue du programme financier et économique triennal qui devrait aboutir prochainement à l’octroi au Cameroun de 60 milliards de FCFA.

Aziz ABDELAZIZ

Pas le temps de gamberger. Une fois arrivée au Cameroun la mission du Fonds monétaire internationale (FMI) a démarré ses séances de travail. Conduite par Corinne Delechat, elle a été reçue hier par les ministres en charge des Finances, puis de l’Economie, du Plan et de l’Aménagement du territoire. Deux entretiens à huis clos au cours desquelles il a été procédé à l’évaluation des performances du programme économique et financier entériné entre le Cameroun et le FMI, le 26 juin 2017. Devant les hommes de média, la cheffe de mission a délivré un premier diagnostic du programme. « On a bien avancé. Avec succès, on a déjà conduit deux revues. On constate à date un bon progrès dans cet effort conjoint avec une reconstitution des réserves de change, une consolidation budgétaire au niveau de la région et des améliorations au niveau des taux d’endettement. Cette troisième revue permettra un décaissement d’environ 60 milliards de F en fin d’année », confiera Corinne Delechat.

La troisième revue en cours est surtout une mise en adéquation des performances réalisées par le Cameroun conformément aux repères qui ont été fixés pour fin juin 2020. A ce titre, Corinne Delechat a rappelé qu’il s’agit essentiellement d’une « mission de partenariat et de dialogue, on échange sur les objectifs du gouvernement, le meilleur moyen de les atteindre et ce qu’on peut faire pour contribuer à maintenir la stabilité macroéconomique ». Par conséquent, il sera également question de s’assurer que les objectifs de fin d’année seront tenus, mais aussi s’assurer que le cadre macroéconomique est cohérent pour le moyen terme. On ne saurait occulter les enjeux de cette revue compte tenu de la position qu’occupe le Cameroun au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale. « Le programme avec le Cameroun s’inscrit dans un effort régional avec tous les pays de la Cemac, le Cameroun étant le pays le plus important de la région c’est le point d’ancrage au niveau du rétablissement des équilibres macroéconomiques de la région », a-t-elle poursuivi.

Parmi les autres préoccupations et non des moindres, de la délégation du FMI, figurent en bonne place l’évolution et les perspectives de l’économie camerounaise. Il sera également question d’évaluer le cadre budgétaire à moyen terme et la préparation du budget 2019, de faire le point sur la stratégie d’endettement ainsi que l’état de la restructuration des banques en difficultés. A ce jour, le Cameroun a déjà bénéficié de trois tranches de décaissement d’un montant global de 205,9 milliards de F. Une somme intégré dans le programme adossé à la facilitation élargie de crédit de 378 milliards de F. Les résultats de cette mission d’évaluation seront connus lundi prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

5 × trois =