Gouvernance : Le Cameroun veut améliorer son système des marchés publics

Le gouvernement camerounais se soucie d’améliorer sa gestion des marchés publics. À cet effet, le premier ministre Philémon Yang a ouvert mardi à Yaoundé un atelier de deux jours destiné à perfectionner le système des marchés publics.

Le premier ministre, dans son discours d’ouverture, a insisté sur la nécessité pour cet atelier d’aboutir à des recommandations portant notamment sur la transparence des procédures et le suivi des dossiers, l’amélioration de la qualité de service, et le taux de consommation du budget d’investissement public. Philémon Yang a insisté sur la nécessité pour le système des marchés publics de s’aligner sur les standards internationaux. Il a émis le vœu que ce système soit bâti sur le renforcement de l’État de droit et la lutte contre la corruption.

Depuis plusieurs années maintenant, le gouvernement camerounais est engagé dans un processus visant à améliorer son système des marchés publics notamment en vue de lutter contre la corruption. Ces efforts portent notamment sur le mode d’attribution, l’exécution et le contrôle des marchés publics. C’est dans ce sens qu’il a créé en décembre 2011 un ministère chargé spécifiquement des marchés. Si, de l’avis des experts, ce ministère a permis d’opérer quelques corrections, notamment en ce qui concerne l’effectivité et la qualité de l’exécution de certains projets, il n’en reste pas moins que le niveau de consommation du budget d’investissement continue d’être anormalement bas.  Les organisateurs de l’atelier de Yaoundé n’ont pas hésité à aller voir dans d’autres pays pour voir comment y est organisé le système des marchés publics pour pouvoir améliorer le système camerounais.

André Fouda

Cameroon Report

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

11 − 8 =