Cinéma et sécurité routière à Marrakech. La belle moisson du Cameroun

Après une belle participation de la délégation camerounaise au premier Forum sur la prévention et la sécurité routière, les prix remportés ont été présentés ce mardi 27 novembre 2018 au Premier ministre Philémon Yang.

Charles ABEGA

L’engagement du gouvernement camerounais à assainir toujours plus les routes du pays semble connaître déjà une reconnaissance internationale. Ainsi, organisée du 13 au 15 novembre 2018 à Marrakech au Maroc par la Banque mondiale et les Nations Unies, la toute première édition du Forum sur la prévention et la sécurité routière a primé deux productions cinématographiques camerounaises avec notamment le prix du Meilleur film sur la prévention routière pour « Risk riding and driving » et celui de la Meilleure action humanitaire pour « le passage clouté ». C’est donc en chef de département satisfait que Jean Ernest Massena Ngallè Bibehe, ministre des Transports, qu’accompagnait par ailleurs son ministre délégué Mefiro Oumarou, s’est présenté devant le Premier ministre chef du gouvernement les bras chargés de ces précieuses marques de reconnaissance. Reconnaissance pour l’ensemble du travail abattu de manière continu et appliqué depuis plus d’une décennie par le gouvernement camerounais, et reconnaissance également pour tous les acteurs engagés sur cette immense plateforme sous l’impulsion des autorités institutionnelles. Une synergie opérationnelle déjà reconnue et appuyée par l’Organisation des Nations Unies qui ont mis à la disposition du Cameroun, des fonds pour permettre une plus grande efficacité dans cette lutte contre les accidents de la route.

Le ministre des Transports a tenu à rappeler que le Cameroun s’est engagé à réduire de 50% d’ici 2020, le nombre de morts sur les routes, selon les prescriptions de la décennie d’action pour la sécurité routière consacrée par les Nations Unies pour la période 2011-2020. Pour mettre en pratique cette politique, les Nations Unies ont créé en leur sein un département spécifiquement chargé de la question. En août dernier, sur invitation du président de la République, Paul Biya, l’envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en charge de ces questions, Jean Todt, avait été l’hôte des autorités camerounaises pendant trois jours. Notre pays est aujourd’hui, avec l’Ouganda, l’un des deux pays africains à bénéficier des fonds octroyés par les Nations Unies dans le domaine de la sécurité routière en raison des politiques mises en place. Les films primés au Maroc ont été réalisés par le ministère camerounais des Transports, dans le cadre de sa politique de sensibilisation et ses stratégies de communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

quatre × un =