Infrastructures sportives. Bientôt cinq stades modernes dans le Nord

Quatre stades d’entrainement et le stade omnisport Roumdé-Adjia sont en pleine mutation à Garoua, la capitale régionale de la région sous l’impulsion de Paul Biya.

Cinq chantiers sont en cours de construction à Garoua, la capitale régionale du Nord. Il s’agit des chantiers de constructions des stades du Cenajes, de Rey-re à la gendarmerie nationale, de Poupoumré, du complexe sportif de Coton sport et de Roumdé-Adjia. Pour ce qui est des quatre premiers, ce sont des terrains d’entrainement qui seront notamment utilisés pendant le déroulement de la prochaine coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019. Les responsables de l’entreprise Prime Potomac, entreprise chargée de la conduite de ces chantiers, estiment que les quatre stades d’entrainements connaitront une livraison partielle au mois de juin 2018. Selon les explications données, tous les travaux de gros œuvre seront achevés et il ne restera plus que les travaux de finitions pour affiner les ouvrages.

Les stades du Cenajes et de Rey-re seront dotés chacun d’une capacité de 2000 places assises, avec toutes les commodités modernes. Il s’agit notamment d’un poste de police, des guichets, salles de réunion, des studios et cabines de reportage, des espaces commerciaux et une aire de jeu. Sur le chantier, les espaces commerciaux sont déjà visibles, ainsi que les tribunes qui n’attendent que la pause des sièges. Le stade municipal Lamido Hayatou de Poumpoumré, lieu de prédilection des courses hippiques à Garoua va être complètement transformé. En plus de sa capacité de 2000 places assises, ici va naitre un mini complexe multisports contenant des espaces de jeu pour le volley-ball, basket-ball, handball, lawn-tennis et football naturellement. Au centre, des bandes d’échauffement pour chevaux seront construit avec tout autour, une piste hippique longue de 700 mètres. Pour ce qui est du Complexe sportif de Coton sport, il va connaitre une extension et un réaménagement avec une capacité désormais de 2000 places assises.

A côté de ces stades qui serviront de stade d’entrainement durant la compétition sportive d’envergure pour les quatre équipes qui seront logés dans la poule de Garoua, le grand stade omnisport de Roumdé-Adjia va aussi connaitre une profonde mutation passant, de 15 000 à 25 000 places assises. La structure actuelle a presque été complètement détruite et les travaux de reconstruction battent leur plein à Garoua. C’est l’entreprise portugaise Mota Engil qui est chargé de conduire les travaux. La livraison du chantier est prévue pour le début de l’année 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

7 + un =