Premier semestre 2018. Plus de 12 milliards de chiffre d’affaires pour Camair-Co

L’entreprise qui sort de la zone de turbulence a présenté ses performances au cours d’un déjeuner de presse organisé hier, mercredi 18 juillet 2018 à Douala.

Olivier BOKALE

Les signaux sont au vert pour la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co). En témoignent les récentes performances réalisées par cette compagnie aérienne à capitaux publics. Pour les six premiers mois de l’exercice 2018, le bilan de Camair-Co affiche en effet un chiffre d’affaires consolidé de12,3 milliards FCFA. Comparativement aux données enregistrées sur la même période en 2017, le chiffre d’affaires de l’étoile du ciel camerounais passe du simple au Double. « Nous étions à 5,1 milliards FCFA de chiffre d’affaires au premier semestre 2017 », rappelle-t-on à la direction commerciale de Camair-Co.

14 dessertes couvertes

Selon Ernest Dikoum, le directeur général de Camair-Co, le chiffre d’affaires de la Compagnie cadre avec le développement des opérations. « On avait huit dessertes à travers le réseau. Maintenant, nous en avons 14. Il y a une augmentation, c’est très important pour nous. En six mois d’activité, nous avons réalisé ce qu’on a fait l’an passé », se satisfait celui qui pilote la compagnie depuis 2016. A la vérité, les performances de Camair-Co résultent du train de mesures et de choix mis en œuvre par le top management de cette entreprise qui était encore en difficulté économique il y a quelques mois. « Le développement du réseau régional (sur quelques pays africains) fait que le coupon est plus élevé », indique le Dg. Pour ce qui est du trafic des passagers ; il est par exemple passé de 94 000 personnes à 157 000 en 2018. Autrefois pénalisée par des effectifs pléthoriques, Camair-Co a sur subi un cure d’amaigrissement. Les données actualisées font état d’un effectif de 568 employés.

Cure d’amaigrissement

En 2016, le fichier du personnel de la compagnie qui présentait un total 814 salariés, a subi une réduction de 270 personnels. « Maintenant, il y a une adéquation poste/profil. On sait qui doit être où, ça prend du temps. Nous connaissons ceux qui ne devraient plus être là, mais il faut investir pour le développement de l’entreprise au lieu de les chasser », se félicite Ernest Dikoum. Concrètement, en 2017, un employé produisait environ 7 millions Fcfa. Ce chiffre est passé à 21,6 millions au premier semestre 2018. « Avant, le déficit d’exploitation était comblé par les ressources de l’Etat. Nous nous réjouissons du fait que l’Etat continue de nous accompagner. La dépendance aux finances publiques a énormément baissé », informe le DG de Camair-Co. En 2017, Camair-Co a reçu des pouvoirs publics, 4,1 milliards FCFA et en 2018, 1,3 milliards FCFA. Secret de cette embellie, la ponctualité qui oscille autour de 80%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

trois × trois =