Produits de grande consommation. Le Mirap érige des magasins régionaux

Pour pérenniser sa stratégie de lutte contre la vie chère, l’établissement public administratif créé en 2011, implémente la construction d’un réseau de 10 magasins dédiés à la commercialisation des produits de grande consommation.

Olivier BOKALE

Exit les marchés témoins périodiques ! Dans sa nouvelle stratégie, la Mission de régulation des approvisionnements des produits de grande consommation (MIRAP) opte pour des structures pérennes. Cette structure placée sous la tutelle du ministère du Commerce, met désormais sur pied un réseau de magasins témoins dédiés à la vente des produits de grande consommation. Ces espaces de vente promotionnelle seront implantés dans les dix régions du Cameroun. Selon Cyprien Bamzok Ntol, l’administrateur de la Mirap, l’ouverture de ces magasins témoins sera déterminée par la fin de leurs travaux de construction. Le patron de la Mirap révèle par ailleurs que les travaux de construction des premiers magasins sont achevés à Maroua. Du coté de Garoua le taux d’exécution de ces travaux est d’environ 90%. C’est également le même niveau d’avancement sur le chantier du magasin témoins de Bertoua. « Nous allons commencer par ces trois premiers complexes dès le mois de septembre », confère Cyprien Bamzok Ntol.

Cette nouvelle stratégie sera pilotée par Clément Essomba, nommé chef des opérations et de la prospective de la MIRAP par une décision du président du Comité de gestion de la MIRAP, en date du 27 juillet dernier. Ce dernier a été installé à ce poste le 07 août dernier par l’administrateur de la MIRAP, avec pour défi principal, l’amélioration des prestations de la MIRAP.

En rappel, depuis sa mise en œuvre effective, la MIRAP réclame comme bilan 2824 opérations de vente incluant 1200 organisations de producteurs, pour 84 000 tonnes de produits et un chiffre d’affaires généré de 22 milliards de FCFA. Pour une plus grande appropriation par tous les acteurs de la chaine MIRAP de sa nouvelle stratégie, les différents acteurs de la MIRAP ont pris part le 07 août dernier à Yaoundé, à un atelier d’évaluation semestriel de leurs activités.

Sur le bien-fondé de cette séance de travail, l’administrateur de la MIRAP avoue que, « nous avons convoqué nos partenaires, les organisations de producteurs qui approvisionnement les marchés et les agents relais MIRAP qui ont déjà un an d’exercice dans les différentes régions de notre pays pour qu’ensemble on évalue le premier semestre de nos activités. Après cette évaluation, nous devons leur présenter le plan de projection des activités de la MIRAP dans les complexes et magasins témoins de ventes. Parce que la MIRAP va migrer des marchés témoins périodiques aux magasins témoins de ventes. Il faudrait donc que les opérateurs que nous avons invités ici ou leurs représentants soient bien imprégnés de cette nouvelle, parce que ça va les engager davantage, car pour approvisionner ces magasins témoins, l’approvisionnement doit être régulier ».

Créée le 1er février 2011 par le Chef de l’Etat, Paul Biya, la Mirap, se veut une structure d’alerte, d’achat, d’importation et de stockage des produits de grande consommation, en vue d’un approvisionnement du marché dans les meilleures conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

12 + 13 =