Formation professionnelle. Plus de 140 millions FCFA offerts en guise d’accompagnement

Ce don du Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle entre dans le cadre des bourses et subventions comptant pour l’exercice 2017-2018.

Marlyse ABENG

Plus de cinquante centres et instituts de formation professionnelle relevant autant du secteur privé que du public ont bénéficié de cet appui. « Le secteur privé a toujours estimé que les produits mis à la disposition du marché du travail ne répondaient pas exactement à leurs besoins. C’est pour cette raison que nous apportons ces appuis pour que les centres de formation professionnelle puissent être bien équipés pour répondre aux besoins des entreprises », a indiqué Sophie Mbenoun, Directeur de la formation et de l’orientation au Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (MINEFOP). La cérémonie de remise de ce don a eu lieu le vendredi 3 août 2018 en présence de quelques membres du gouvernement. Ces bourses et subventions sont en fait des appuis de l’Etat camerounais à travers le Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Ils sont mis à la disposition des établissements de formation professionnelle pour relever leurs plateaux techniques, améliorer la qualité de la formation et faire face à un certain nombre de charges notamment, le paiement des salaires des formateurs et le renforcement de leur cadre de travail.

En 2017 déjà, le montant global des subventions était de 70 millions de F. Pour ce qui est des bourses, Sophie Mbenoun a indiqué que « nous avons reçu un montant de 76 millions FCFA. Ces fonds ont permis de soutenir les bourses de coopération à l’étranger. 17 millions de FCFA ont été octroyés aux jeunes Camerounais pour se former localement ». Avant ceci, le Cameroun a inauguré un centre de formation professionnelle estimé à plus de Trois milliards FCFA, dans la ville de Nkongsamba dans la région du Littoral, en mai 2018. Baptisée Centre de formation aux métiers de Nkongsamba, cette institution publique permettra, apprend-on, d’offrir aux jeunes, des formations pointues dans des domaines aussi variés que la transformation du bois, la soudure, la fabrication mécanique ou encore la mécanique. La structure qui vient d’être inaugurée à Nkongsamba est la quatrième du genre dans le pays, après celles de Sangmélima (Sud), Douala (Littoral) et Limbé (Sud-Ouest). Preuve s’il en était encore besoin, de la constante sollicitude du gouvernement, en matière de formation professionnelle et d’emploi jeunes au Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

vingt − 1 =