Rentrée scolaire. La Campost rapproche le livre des utilisateurs

L’entreprise publique s’est engagée à commercialiser au prix homologué le manuel scolaire dans ses bureaux de poste à travers le pays.

Pierre NGOM

La Cameroon Postal Services (Campost) va accompagner la réforme du manuel scolaire.

Dès le 25 août, les 292 livres au programme cette année dans les deux sous-systèmes (anglophone et francophone) seront vendus dans les 75 bureaux de poste disséminés à travers le pays. Un accord dans ce sens a été conclu le 16 août dernier entre la Campost, HDCG Sarl (consortium des éditeurs nationaux et internationaux), la Société coopérative pour l’édition et la distribution de la presse au Cameroun (Cedipres Coop- CA) et le Conseil national de la jeunesse (CNJC). Le document a été paraphé par Georges Messouane Medjegue, Président du Conseil d’administration de CEDIPRES COOP-CA, Marc Aurèle Mandeng, Directeur des activités du comité et du réseau Campost, Homer Djomo, Directeur général de HDCG Sarl et Fadimatou Iyawa Ousmanou, Présidente nationale du CNJC.

Ce partenariat est le prolongement de l’action du gouvernement en matière sociale. Il revêt plusieurs intérêts.  Premièrement, il permet aux ouvrages d’être disponibles aux prix homologués et ce même dans les coins les plus reculés du triangle national comme Mora dans l’Extrême-Nord ou Nguelmendounga à l’Est. Deuxièmement, il permet d’éviter les librairies. Il faut dire que certains libraires se livrer aux activités de contrefaçon du manuel scolaire. En effet, selon des informations rapportées par les éditeurs lors de la réunion organisée le 31 juillet dans les services du Premier ministre par le Conseil national d’agrément des manuels scolaires et des matériels didactiques, près de 70% des manuels vendus sont contrefaits. Une situation qui fragilise les éditeurs et menace de ce fait la politique gouvernementale du livre dont l’un des objectifs est de réduire le coût du manuel scolaire.  Troisièmement, cette option, tout en luttant contre la piraterie, permet par ailleurs à la poste d’accroitre son activité. Elle donne en plus l’occasion aux jeunes embauchés de gagner jusqu’à 150% de leurs frais d’université en deux mois d’activité.

Pour que ces objectifs soient atteints, chaque partenaire apportera sa pierre à l’édifice. Une fois l’édition achevée, Cedipres Coop-CA mettra les ouvrages à la disposition de la Campost. Par la suite, la société publique de postes se chargera d’acheminer et de commercialiser ces livres dans ses bureaux de postes à travers le pays. Pour plus d’efficacité sur le terrain, Campost a besoin d’un soutien sur le plan opérationnel. Ce soutient viendra du CNJC qui fournira à la Campost 250 jeunes pour faire office d’hôtesses dans ses points de vente.

One Reply to “Rentrée scolaire. La Campost rapproche le livre des utilisateurs”

  1. Très belle initiative !! L’éducation est un enjeu capital pour l’avenir d’un pays, et l’état ne en aucun cas lésigner sur les moyens. Autant de telles initiaitives sont à encourager, autant il demeurre crucial de veiller à la bonne qualité de cette éducation. ça passe aussi par la lutte contre les contrefaçons que cite cet article.

    Pour ce qui est du soutien, il existe une plateforme BMEET (www.bmeet.co) qui regorge des professionnels qui peuvent également vous apporter leur soutien dans ce sens. Elle a par exemple des entreprises telles qu’Alia Agency (https://www.bmeet.co/alia-agency) qui sont très dynamiques dans ce sens. Ce serait aussi intéréssant de faire appel à eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

4 × deux =