Green business. Roger Milla promeut le recyclage des déchets plastiques

À travers une initiative lancée par sa fondation Cœur d’Afrique, l’ancien footballeur et non moins ambassadeur itinérant compte produire des pavés écologiques à partir de ces déchets collectés auprès d’une dizaine d’établissements scolaires.

Olivier BOKALE 

Fini la prolifération des déchets plastiques dans les établissements scolaires ! Le problème de pollution causée par cette catégorie de déchets était devenu un sujet préoccupant. La formule du recyclage de ces plastiques étant apparemment la mieux adaptée pour combattre ce fléau, plusieurs Etats et même des associations militent pour son adoption. C’est le cas par exemple de l’association Cœur d’Afrique de Roger Milla pour la protection de l’environnement et la promotion du développement durable (Carmedd) qui a mis sur pied le projet de valorisation des déchets plastiques en approche Himo, pour le pavage écologique des cours des établissements scolaires.

Mis en branle depuis le 24 janvier 2018, ledit projet a pour objectif de lutter contre la pollution due aux déchets plastiques, de favoriser l’embellissement et le désenclavement des établissements scolaires, de promouvoir le développement participatif et d’assurer l’éducation à la gestion des déchets plastiques.

Pour ce faire, il a été subdivisé en deux phases. « Au cours de la première phase du projet, il était question de procéder à la collecte des déchets plastiques par les élèves desdits établissements scolaires, afin de permettre à Cœur d’Afrique de leur fabriquer des pavés qui seraient posés plus tard dans les cours des différents établissements scolaires », explique Roger Milla.

Selon l’ancien lion indomptable, cette première phase a permis de collecter 130 tonnes de déchets plastiques par les 10 établissements qui se sont préalablement inscrits à 50.000 Fcfa pour adhérer au projet ; l’association Carmedd a décidé d’offrir 2000 m2 de pavage écologique et 500 stages de vacances aux élèves de ces établissements. Ces derniers procéderont eux-mêmes à la fabrication et à la pose de ces pavés écologiques au cours d’un stage de vacances, qui a débuté la 10 août dernier, et dont l’apothéose est prévue pour le 24 du même mois.

Mais avant la fabrication et la pose, ils recevront toujours pendant cette période, des cours théoriques sur les méfaits des déchets plastiques et opéreront des descentes dans les marchés et drains pour la collecte des déchets plastiques et la sensibilisation de la population. Ces pavés écologiques qui peuvent durer toute une vie, viendront à coup sûr diminuer la pollution et permettront aux élèves d’étudier dans un environnement saint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

un + 2 =