Accident ferroviaire d’Éséka. Paul Biya met du baume au cœur des ayants droit

Les premiers bénéficiaires de l’assistance financière aux victimes de cette catastrophe décidée par le chef de l’État viennent de recevoir leurs chèques.

Pierre NGOM

Les services du Premier ministre ont servi de cadre le 3 octobre dernier à la cérémonie de remise de chèque à des ayants droit des victimes de l’accident ferroviaire d’Eseka survenu le 21 octobre 2016. Ils étaient au total 64 pour un montant de 215 millions de francs CFA. L’argent  représentant la première partie de l’enveloppe d’un milliard de francs CFA décidé par le chef de l’Etat en guise d’assistance complémentaire à verser aux victimes de ce déraillement. Trois catégories de bénéficiaires ont été identifiées. Il s’agit des victimes ayant subi un préjudice physique, les ayants droit des personnes décédées et les ayants droit des personnes disparues. Le processus devrait donc se poursuivre.  Sur les 80 personnes décédées et les sept disparus, le secrétariat technique du comité interministériel chargé d’encadré la répartition de la dotation continu d’attendre les administratifs de 20 ayants droit des défunts et 3 des disparus. Pour ce qui est des 997 blessés, la classification est en cours. Elle est fonction de l’incapacité totale ou temporaire.

Deux ans après cet accident, les familles des victimes portent toujours le deuil. La cérémonie de remise des chèques s’assimilait dont à une cérémonie funèbre.  Le 23 mai 2017, en décident d’octroyer une assistance financière aux victimes de ce drame, le chef de l’Etat posait donc un geste de compassion à l’endroit de ces familles. «Cette dotation ne constitue en rien une indemnisation des victimes. C’est le témoignage de la solidarité de la nation toute entière», précise le secrétaire général des services du Premier ministre. Séraphin Magloire Fouda présidait la cérémonie en compagnie du ministre des Transports, Jean Ernest Ngalle Bibehe.

Ce volet est gérer par Camail et son assureur. D’après les informations communiquées par le transporteur ferroviaire et son assureur,  82% des dossiers d’indemnisation des personnes décédées sont homologués et soldés, tandis que les processus d’homologation, de règlement et de finalisation se poursuivent pour les dossiers restants. En outre, 92% des indemnisations pour préjudice corporel ont définitivement été réglées, tandis que la totalité des dépenses médicales et pharmaceutiques engagées par les victimes ont été remboursées. «Camrail et ses assureurs ont accédé à 98% des demandes de soutien formulées par les victimes et leurs familles pour régler divers problèmes sociaux /assistance à domicile engendrés par le sinistre ; mesure étendue également à plusieurs ayants droit des victimes décédées», soutient le conseil de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

cinq × trois =