Cabral Libii. Un pèlerin mendiant dans la diaspora

Loin d’être une conquête des votes, le séjour européen du candidat du parti Univers est une quête d’aumône pour financer sa campagne.

Olivier BOKALE

Depuis deux semaines environ, Cabral Libii, leader du mouvement « Onze millions de citoyens », sillonne les villes européennes. C’est dans le cadre dit-on d’une tournée politique en prélude au lancement officiel de la campagne électorale relative au scrutin présidentiel du 7 octobre prochain. Pour cette nouvelle escapade européenne du porte-étendard de l’Union nationale pour l’intégration vers la solidarité (parti Univers), Cabral Libii a tout d’abord déposé ses valises à Lausanne en Suisse, le vendredi 31 août dernier. Au cours de son passage dans cette ville, l’ex étudiant de l’Université de Yaoundé 2 s’est tué à la tâche pour expliquer son « projet-programme » devant une assistance pour le moins peu abondante. Ensuite, le meeting s’est poursuivi le lendemain 1er septembre à Genève. A côté de ces échanges menés lors des rassemblements, Cabral Libii manœuvre également pour s’attirer les faveurs des groupes médiatiques internationaux. D’ailleurs, certains de ces organes de presse occidentaux semblent avoir mordu à l’hameçon du jeune challenger de Paul Biya. Avant RFI mardi dernier, Cabral Libii s’est rendu le 3 septembre 2018, au service international de diffusion de l’Allemagne Deutsche Welle, Puis à TV5 monde.

Interrogation

Qu’est ce qui justifie une telle débauche d’énergie ? pourrait-on s’interroger au regard du caractère répétitif et assidu de ces séjours occidentaux de Cabral Libii. A cette question, un de ses proches répond : « L’élection présidentielle du 07 octobre prochain ne se déroulera pas sans la diaspora. C’est conscient de ce potentiel que représentent les Camerounais vivant à l’étranger, que notre candidat, s’est lancé à la conquête de ce marché électoral ». Une réponse démagogique ou tout au moins peu convaincante pour les observateurs du landerneau politique camerounais. Car, sur un total de 6,5 millions d’électeurs enrôlés par Elecam, à peine 16 000 Camerounais vivant à l’étranger (Afrique, Europe, Amériques, Asie) se sont inscrits sur les listes électorales. En d’autres termes, le poids électoral de cette catégorie de la population reste très marginal pour influencer l’issus d’un scrutin. L’explication du dynamisme débordant de Cabral Libii auprès de la diaspora du Cameroun en Europe est donc ailleurs : l’argent.

Pèlerin mendiant

Ah oui ! A la recherche d’un trésor de guerre, Cabral Libii traverserait des difficultés financières sans précédent. Ces Camerounais qui ont récemment contribué à la levée de fonds lancé pour régulariser ses 30 millions de cautionnement semblent lui tourner le dos. Pour battre campagne, l’Equipe du candidat Cabral Libii peine mobiliser la somme de 200 millions de FCFA qu’elle a elle-même budgétisée. D’où ce retournement vers la diaspora. Mais, la moisson semble loin d’être abondante pour Cabral Libii. Pour preuve, de son pèlerinage du mendiant, il n’a pu collecter que 2,15 millions de FCFA de son escale Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

seize − 16 =