Cameroun-Palais de l’Unité : Paul Biya reçoit les vœux du corps diplomatique et des corps constitués de l’Etat

La traditionnelle cérémonie de présentation des vœux du corps diplomatique et des corps constitués de l’Etat au président de la République, Paul Biya, s’est déroulée ce jeudi au Palais de l’Unité à Yaoundé.

Dans son discours de circonstance, le président Paul Biya est revenu sur les grands problèmes qui ont marqué le monde en 2017. Le regain des réflexes nationalistes qui, pris dans un mauvais sens, ne peuvent être que dangereux pour les sociétés modernes. Et Paul Biya d’ajouter : «Il  en va de même pour le régionalisme. Or, il se trouve que, de plus en plus, des Etats, anciens ou récents, soient traversés par des forces centrifuges qui remettent en cause leur unité ».

Dans cet ordre d’idée, le président de la République a souligné que la balkanisation va en sens inverse de l’histoire. Cette histoire qui, selon lui, promeut la mondialisation articulée sur les regroupements qui favorisent l’harmonie et la solidarité entre les membres de la communauté humaine et assurent leur protection.

L’adresse du chef de l’Etat à ses hôtes  a accordé une place importante à la question des migrants et des réfugiés, véritable gangrène dans la vie des Etats. En effet, Paul Biya a dit sa compassion à ces catégories sociales qui fuient les combats au Proche Orient ou entreprennent le périlleux voyage à partir de l’Afrique subsaharienne vers l’Europe à la recherche d’un avenir meilleur.

Pour trouver des solutions à ces préoccupations que le président Paul Biya appelle « grands scandales du 21è siècle », l’action diplomatique du Cameroun s’est déployée à travers le monde. Notamment en Italie et au Vatican, en zone CEMAC lors du sommet de N’Djamena, à l’ONU, à l’Union africaine et à l’Union européenne lors du sommet bipartite d’Abidjan et au One Planet Summit de paris.

Les menaces sur la sécurité des Etats n’ont pas été oubliées. Le président Paul Biya rappellera  que le djihadisme n’a pas attendu la défaite de l’Etat Islamique pour essaimer à travers le nord de l’Afrique, vers la bande sahélienne. Ce, sous différentes identités telles Aqmi, Boko Haram, Shebab. Le président de la République s’est  félicité de ce que le Cameroun a écarté la menace grâce à la vaillance de ses forces de défense et de sécurité et de la Force Multinationale Mixte, appuyées par l’Union africaine et ses partenaires internationaux.

Auparavant, l’ambassadeur du Gabon, doyen du corps diplomatique et consulaire accrédité au Cameroun, Paul Patrick Biffot, a relevé les tentatives de déstabilisation et les nombreux foyers de tension qui existent ici et là. Il a, au nom de ses pairs, salué toutes les initiatives  prises par le président Paul Biya pour soutenir « l’esprit camerounais » grâce auquel le peuple fait face avec courage, tempérament et détermination aux assauts récurrents du terrorisme et autres ennemis de la paix.

J.KOMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

4 × un =