Cameroun- sénatoriales 2018 : les partis politiques dévoilent leur agenda

Dans la perspective des élections sénatoriales qui auront lieu le dimanche 25 mars 2018, les partis politiques sont déjà à pied d’œuvre pour la confection des listes de candidature.

Concernant le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais(RDPC), parti proche du pouvoir, les dossiers complets de candidature devaient être déposés auprès des commissions de réception des dossiers dans les chefs-lieux de régions au plus tard le 13 février 2018.   Le secrétaire général du Comité Central du RDPC, Jean Nkuété, a prescrit la promotion du genre.  Deux femmes doivent être retenues comme candidates titulaires sur chaque liste.

Le 09 février 2018, par voie de communiqué, la faction de l’Union des Populations du Cameroun (UPC) présidée par El Hadj Baba Garba, et ayant pour secrétaire général, Robert Bapooh Lipot, a appelé ses militants à voter le RDPC le 25 mars 2018.

En ce qui concerne le Front du Salut National du Cameroun(FSNC) de Issa Tchiroma Bakary, il présentera des candidats aux sénatoriales du 25 mars 2018. La révélation a été faite le 12 février dernier par le président national du FSNC qui s’adressait à ses militants à Garoua, chef-lieu de la région du Nord. En 2013, lors des premières sénatoriales, le FSNC était en lice certes, mais n’avait gagné aucun siège. Le Front du Salut National au Cameroun s’en était néanmoins sorti avec un sénateur nommé par décret présidentiel.

Le Social Democratic Front(SDF), deuxième force politique du pays, a tenu une réunion de son Comité National Exécutif à Bamenda, le 09 février 2018, à l’effet de mettre sur pied une commission de stratégie de participation aux sénatoriales du 25 mars 2018. Les listes des candidatures du SDF à ces élections pourront être connues au plus tard le 24 février 2018, date de la tenue du congrès extraordinaire du parti. Le SDF compte 14 sièges au Sénat. Ces sénateurs sont originaires des régions de l’Adamaoua et de l’Ouest qui renferment une large majorité de conseillers municipaux RDPC. Ils ont été élus sur la base des consignes de vote du RDPC.

Le 09 février par voie de communiqué, la faction de l’Union des Populations du Cameroun(UPC), présidée par El Hadj Baba Garba et ayant pour secrétaire général Robert Bapooh Lipot, a appelé ses militants à voter le RDPC le 25 mars 2018.

Pendant ce temps, l’Alliance Nationale pour la Démocratie et le Progrès(ANDP) d’Amadou Moustapha, bien qu’enthousiaste, ne pourra pas se présenter aux sénatoriales parce qu’elle ne dispose d’aucun conseiller municipal au sein des exécutifs communaux. L’ANDP est représentée au Sénat par Marlyse  Aboui, nommée par décret présidentiel.

Comme en 2013, certains partis politiques de l’opposition ne semblent pas particulièrement intéressés par les sénatoriales du 25 mars 2018. Il s’agit par exemple du MRC de Maurice Kamto et de l’AFP de Akere Muna.

Les sénateurs de la mandature 2013-2018   sont issus de cinq formations politiques : le RDPC, le SDF, l’UNDP,  le FSNC et l’ANDP.

J. KOMA

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

dix + 6 =