Campagne présidentielle. Le RDPC prépare son commando !

Pour affuter ses armes, le Comité central du parti ayant pour candidat Paul Biya a convoqué une réunion stratégique.

Olivier BOKALE

Deux semaines. C’est le temps qui reste avant le démarrage de la campagne électorale comptant pour scrutin du 7 octobre prochain. Pour cette étape du processus de reconduction de son champion, Paul Biya, à la magistrature suprême, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) compte procéder à une démonstration de force face aux huit autres candidats en lice. Sous la bannière de la commission de supervision de la campagne présidentielle, le parti du flambeau se met en rang serré pour garantir un plébiscite au père du Renouveau. D’où la réunion stratégique convoquée ce mercredi 12 septembre au siège du parti à Yaoundé.

D’après l’ordre du jour de cette rencontre des hauts responsables politiques du RDPC, cette assise permettra de donner la conduite à tenir sur le terrain face à un électorat de plus en plus exigeant et versatile qui peut le cas échéant changer d’avis. A la vérité, « aujourd’hui plus qu’hier, le discours, l’attitude, le message et le traitement en faveur des militants sympathisants et autres admirateurs doit être des meilleurs pour éviter d’heurter ou frustrer les populations qui détiennent entre leurs mains le destin du candidat sortant », analyse un observateur averti de la vie politique au Cameroun.

Des confidences d’une source interne au RDPC, l’on apprend que pendant la Campagne « les militants et défenseurs du candidat du RDPC devront éviter la provocation, l’enfumage et des propos qui frisent le mépris, le dénigrement et le ridicule ». Néanmoins, tous les moyens seront utilisés pourvu que la victoire revienne au candidat Paul Biya. Pour cela, les modalités de financement et les quoteparts ayant été définies, la rencontre de ce mercredi a permis de faire le point sur niveau de financement déjà mobilisé par les différents démembrements du parti pour accompagner la campagne du président national du RDPC. En rapport à cet aspect financier, un appel a d’ailleurs été lancé pour la contribution de tous. Du membre du gouvernement en passant par les responsables d’établissements publics et entreprises publiques, en passant par les élus locaux et les simples militants de base, chacun doit mettre la main à la patte pour éviter une quelconque sécheresse des caisses.

L’on attend donc selon le communiqué officiel du Secrétaire Général du Comité central outre la commission centrale de supervision, les Présidents régionaux, départementaux, leurs vice-présidents, les membres et chargés de missions respectifs pour faire le point. En attendant la remise officielle des supports de campagne qui devraient arriver d’ici là, chaque état-major affûte déjà ses armes pour les besoins de la cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

cinq × 2 =