Réélection du président Paul Biya. L’élite du Mfoundi II en symbiose avec l’électorat

Passé le plébiscite au bout de la présidentielle et en attendant la prestation de serment déjà en cuisine, les responsables du RDPC entretiennent la symbiose avec la base électorale.

Charles ABEGA

Mercredi 31 octobre au quartier Briqueterie à Yaoundé, une forte délégation des responsables du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), était à nouveau sur le terrain, au contact des populations. Conduite par le député Paul Eric Djomgoué, député du Mfoundi II et vice-président de la sous-commission électorale communale dans ladite circonscription politique, qu’ont si bien entourés le ministre Etoundi Ngoa, le maire de Yaoundé II Luc Assamba par ailleurs président de la commission électorale communale, et bien d’autres fortes têtes du parti, l’élite du RDPC ayant combattu pendant la période pré-électorale pour grappiller des parts d’électorats et porter à la magistrature suprême, leur champion à savoir le candidat-président Paul Biya.

Ils sont donc revenus sur le terrain, et après avoir exprimé toute sa gratitude aux nombreux militants et sympathisants ayant fait le déplacement pour les urnes ce dimanche 7 octobre 2018 en faveur du président réélu, le député a dû se rassoir pour recevoir à son tour le MERCI vibrant de cette base militante fidèle. Après les passages de quelques présidents de sous-sections et de comités de base, le discours d’Amadou Djibo, président de l’association des membres de la société civile antenne de Yaoundé II va marquer définitivement les esprits. Il dit toute sa reconnaissance à cette élite et notamment au député Paul Eric Djomgoué qui, à chaque étape de cette campagne électorale, a su rassurer et redonner confiance aussi bien aux militants qu’aux simples sympathisants, quand l’adversité se faisait très rude, avec le déploiement pas toujours orthodoxe de certains partis d’opposition. Un encadrement nécessaire et aujourd’hui donc salué par tous, qui s’est décliné en dotations de divers ordres tels que l’appui financier, la fourniture de gadgets et autres supports de communication visuelle, la mise à disposition d’une logistique opérationnelle utile pour les multiples déploiements de militants. Une débauche que certains proches évaluent autour de 20 millions de Fcfa.

En outre, les militants sur un plan plus général, manifestent la joie d’avoir été associés à la gestion de cette dernière campagne électorale dans le Mfoundi II. Ils étaient juste aux côtés de hauts commis de l’Etat pendant les différentes descentes sur le terrain pendant les opérations de porte-à-porte adoptées par le parti de Paul Biya. Associations des jeunes, réseaux d’association des femmes, syndicats de transporteurs, motos-taximen, chefs de communautés, leaders religieux, chefs de quartiers, tous attendent vivement les prochaines échéances, pour renouveler l’expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

14 + treize =