Sénatoriales – Contentieux post-électoral : des recours du SDF et de l’UDC demandent l’annulation des élections dans le Sud-ouest et à l’Ouest

Ces recours ont été déposés au secrétariat général du Conseil constitutionnel mercredi 28 mars dans l’après-midi. Les partis politiques ayant pris part à l’élection des sénateurs du 25 mars dernier avaient jusqu’au 28 mars à minuit pour faire pour faire parvenir au juge des élections leurs recours relativement au vote.

Le SDF, qui était en compétition avec le RDPC et l’UNDP dans la région du Sud-ouest, demande l’annulation des élections au Sud-ouest. Le parti de John Fru Ndi soutient que les électeurs n’ont pas pu voter dans le Lebialem et dans le Kupe Muanenguba à cause de l’insécurité et que le bureau de vote a été fermé avant 18 heures.

Selon certaines sources médiatiques, en effet, des assaillants auraient attaqué les résidences du préfet du Lebialem et du sous-préfet de Menji aux premières heures de la matinée de ce 25 mars. Par ailleurs, depuis plusieurs jours des menaces de mort étaient proférées par les sécessionnistes à l’endroit de ceux des électeurs qui participeraient au vote.

Intervenant après la clôture du vote dimanche soir, le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, avait déclaré que les élections s’étaient déroulées sans incident majeur sur toute l’étendue du territoire national.

Elections Cameroon (ELECAM), l’organe chargé de l’organisation et de la gestion des élections, pour sa part, avait, par la voix d’Abdoulaye Babale, le directeur général des élections, reconnu que le vote avait été perturbé dans ce département.  Sans donner de détails, il avait cependant ajouté que grâce aux mesures prises par les autorités administratives, la situation avait été maitrisée et que le vote s’y était finalement déroulé.

Pour ce qui est du recours de l’UDC, elle porte sur vote dans les départements des Hauts-plateaux et de la Menoua, dans la région de l’Ouest. Le parti de Ndam Njoya évoque certaines irrégularités constatées le jour du vote et accuse le RDPC de corruption et d’achat de conscience des électeurs pour demander l’annulation du vote dans ces départements et dans toute la région.

Le Conseil constitutionnel dispose d’un délai maximum de 10 jours pour rendre son verdict.

Marc OMBOUI

 

One Reply to “Sénatoriales – Contentieux post-électoral : des recours du SDF et de l’UDC demandent l’annulation des élections dans le Sud-ouest et à l’Ouest”

  1. FF, I hear there is a new force in Lebialem? Direct cousins of your much cherished people. Was curious and watched one of their videos, in which they”re claiming not be Bamenda, not to be under Cho. Watch that video and see for yourself what you”re doing to Anglo youths. You have re-channeled all your half-baked ruse just to transform some Anglo youth into “Lord(s) of the Flies. Ransom money is now displaying its side effects, a thing you dummies surely didn”t reckon with. Be prepared to increase ur monthly contribution, cos those same Lebialem youths are going to capture Ayaba soon and ask for ransom, in return for his chopped off head tho viagra cheap

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

20 − 1 =