Paul Biya invite les Camerounais à toujours plus de retenue

Le président de la République a lancé cet appel après avoir accompli son devoir civique d’électeur.

Pierre NGOM

Lors de la veille de l’élection présidentielle, Paul Eric Kingue, le directeur de campagne du candidat Maurice Kamto a convoqué la presse. Au cours de cette conférence de presse, il a tenu des propos pour le moins curieux : « Nous allons riposter avec la dernière énergie tant qu’il y a ce type de magouilles ; nos militants vont investir les bureaux de votes avec leurs téléphones, question de filmer et partager le verdict des procès-verbaux ; nous n’allons pas prendre en compte les procès-verbaux des régions à majorité anglophones (le Nord-Ouest et le Sud-Ouest) s’il n’y a pas la preuve que les opérations de vote s’y sont effectivement déroulées ;  nous allons publier les tendances le soir du 7 octobre ».

Cette déclaration positionne Maurice Kamto et Paul Eric Kingué comme « vecteur d’instabilité ». « Depuis le début de la campagne électorale, le premier et le second ont structuré l’espace public autour d’un affrontement entre l’Etat et les militants de leur parti politique. Et ce malgré la mise en place d’éléments normatifs et opératoires pour le vote de dimanche », précise Paul Atanga Nji. « La révolution est carnivore. Elle se nourrit du sang de ceux qui l’ont créée. Personne n’est au-dessus de la loi ; tous les contrevenants à la réglementation vont assumer leurs actes ; ils sont comptables de leurs déclarations… l’Etat, le monstre froid va réagir de façon ferme », a ajouté le ministre de l’Administration territoriale.

Face à ces tensions qui pointent à l’horizon, Paul Biya appelle les Camerounais à garder leur sérénité. « Je vois que les choses vont bien : il n’y a pas de bagarre, la campagne électorale s’est déroulée dans la sérénité. Je félicite les Camerounais pour cette maitrise d’eux-mêmes qu’ils ont montrée. Il reste à souhaiter qu’ils gardent cette maitrise quand on donnera aussi les résultats. », a indiqué le président de la République ce 7 octobre après avoir accompli son devoir civique d’électeur.

Accompagné de la Première Dame Chantal Biya et de l’un de ses enfants Franck Biya, le Président-candidat Paul Biya a voté ce 7 octobre 2018, aux environs de 12heures 15 minutes, à l’école publique de Bastos. Et a prêché par l’exemple. Interroger sur l’issue du scrutin le président de la République a eu une attitude républicaine. Elle représente une étape de plus dans le service public que je suis sensé donner en tant que Président. Et cela représente pour moi aussi une grande satisfaction, si je suis élu, de voir que le peuple camerounais continue à me faire confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

douze + dix-neuf =