Présidentielle 2018. Le Satisfecit de la Commission nationale des Droits de l’Homme et des Libertés

Son président Chimuta Divine Banda invite l’ensemble des citoyens camerounais à attendre dans la sérénité et dans la quiétude la proclamation des résultats de l’élection présidentielle.

Olivier BOKALE

La Commission nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL) vient de s’exprimer au sujet de l’élection du 7 octobre dernier. C’est dans le cadre d’une déclaration faite d’hier, mardi 15 octobre 2018 à Yaoundé. Dans cette sortie du président de la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés, Chemuta Divine Banda, note avec satisfaction que l’élection présidentielle du 07 octobre dernier s’est déroulée dans la paix sur l’ensemble du territoire national, malgré quelques incidents isolés ayant « entravé le processus électoral dans certains bureaux de vote », notamment dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

Mauvais usage des réseaux

La CNDHL profite de cette occasion pour féliciter les Elections Cameroon (Elecam). Selon Chimuta Divine Banda, l’organe en charge de l’organisation et de la gestion des consultations électorales et référendaires dans la République du Cameroun a pris des « mesures inclusives » en faveur du vote des personnes handicapées. La Commission nationale des Droits de l’Homme et des Libertés s’insurge par ailleurs contre certains comportements déviant observés pendant la période électorale. C’est le cas du « mauvais usage des réseaux sociaux minés par la désinformation, les fausses nouvelles, l’incitation à la haine et à la violence », déplore la CNDHL. L’organe consultatif en matière de Droits de l’Homme au Cameroun « dénonce également la limitation injustifiée du nombre d’observateurs électoraux, notamment ceux des organisations de la société civile dont la demande d’accréditation de certains de leurs membres a été rejetée. Il en résulte que de nombreux bureaux de vote n’ont pas visités par des observateurs électoraux qui, pour la plupart étaient concentrés dans les zones urbaines ».

Appel au Calme

Tout en relevant également que le taux de participation au scrutin du 07 octobre a été faible eu égard au nombre effectif de votants, la commission en appelle à tous les acteurs du processus électoral en cours en vue du respect de l’Etat de droit et des principes fondamentaux qui régissent les élections au Cameroun. Chimuta Divine Banda invite « l’ensemble des citoyens camerounais à attendre dans la sérénité et dans la quiétude la proclamation des résultats de l’élection présidentielle et à œuvrer par la même occasion pour la préservation de la paix et de la stabilité de notre pays, conditions indispensables au plein exercice des droits et libertés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

2 + neuf =