Hôpital de référence de Bertoua. Fin des travaux annoncée pour la mi-mars 2019

Cette assurance a été faite par André Mama Fouda, après la visite de travail effectuée sur le site du chantier le 31 juillet 2018.

Marlyse ABENG

Les nouvelles sont bonnes du côté de Bertoua. Le plan d’urgence triennal dans son volet santé y a résolument pris corps, avec la construction du Centre hospitalier. « Nous sommes déjà au second niveau et nous pensons qu’à la fin du mois d’octobre 2018, nous poserons la toiture, sachant qu’en début d’année 2019 cet hôpital sera réceptionné. C’est un chantier qui a connu certaines petites difficultés raison pour laquelle on a observé un léger retard
mais. Je me réjouis du rythme d’avancement des travaux, parce que ce chantier a beaucoup évolué
», a déclaré le ministre de la Santé Publique (Minsanté), André Mama Fouda. Ce dernier n’a pas manqué de faire l’observation selon laquelle le chantier évoluait au départ avec environ 200 ouvriers. « Mais avec le démarrage du second niveau des travaux, l’entreprise qui réalise les travaux a renforcé le nombre d’ouvriers à 350 et c’est le minimum pour qu’on puisse tenir le rythme. J’ai prescrit que la qualité des travaux que j’ai trouvé continue de l’être, car il ne sert à rien de courir, mais il importe de réaliser un travail de qualité », a expliqué le Minsanté.

Le Directeur Général d’Alliance Construction Cameroon, El Anbri Saoudi, l’entreprise qui réalise les travaux, a donné au Minsanté toute l’assurance qu’au « plus tard en mi-mars 2019, ce chantier sera livré selon les délais du contrat. Au démarrage nous avions une réelle difficulté liée au sol qui était argileux. Le problème a été résolu, aujourd’hui, nous avons atteint la vitesse de croisière ». Sur le site, le constat fait état de ce que les travaux évoluent véritablement à un rythme satisfaisant. Les ouvriers s’activent sereinement. Plusieurs blocs sont sortis de terre en quelques mois. Ainsi, André Mama Fouda n’a pas manqué d’inviter tous ceux trouvés à l’œuvre à « redoubler d’ardeur au travail ». Il s’agit en fait, d’un chantier inscrit dans le cadre du Plan triennal d’urgence prescrit par le Président Paul Biya en faveur des populations de l’Est. Le Centre hospitalier régional de référence entre en effet dans la deuxième catégorie de la nomenclature des structures de santé au Cameroun. D’ici mi-mars 2019, ce sera une infrastructure ultra-moderne qui sera dressée au quartier Gbego, près du camp Sic. Avec une capacité de 106 lits et construit sur une emprise qui s’étend sur une superficie de 13000 m², le Centre Hospitalier Régional de Bertoua (CHRB), va coûter près de neuf milliards de Fcfa à l’Etat du Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

deux + quinze =