Confort des usagers du transport aérien. Les principales forces en concertation

Si la qualité des services est au cœur des travaux qui s’achèvent ce vendredi 9 novembre à l’hôtel Sawa de Douala, l’on ne sautait occulter la forte présence en trame de fond, de la CAN 2019 en chantier au Cameroun.

Charles ABEGA

Il faut contribuer, chacun à son niveau, à lustrer la destination Cameroun. Et les principaux opérateurs exploitant cette destination ne voudraient surtout pas être à la traîne ou surpris par l’évènement. Alors depuis mercredi dernier et ce jusqu’à ce vendredi 9 novembre, la CCAA (Cameroon Civil Aviation Authority) ou Autorité aéronautique du Cameroun, les Aéroports du Cameroun (ADC), l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), et toutes les compagnies aériennes opérant dans l’espace aérien camerounais se concertent. Il est grosso modo et prioritairement question d’améliorer la qualité des services proposés aux usagers du transport aérien de notre pays, aussi bien sur  aussi bien les lignes domestiques que l’international. Ce forum qui est le sixième du genre fait suite à la réunion de concertation avec les compagnies aériennes seules cette fois, déjà convoquée le 29 mai dernier par la CCAA et qui avait pour ordre du jour principal, l’identification des difficultés rencontrées dans le secteur et la proposition des solutions en vue d’améliorer la qualité des services offerts dans le secteur. Les conclusions de cette réunion ainsi que le rapport du cinquième forum tenu en 2017 et plusieurs autres consultations connexes ont été examinés au cours des travaux qui s’achèvent ce vendredi dans la capitale économique.

Force aujourd’hui est de reconnaître qu’avec la Coupe d’Afrique 2019 dont l’organisation revient officiellement au Cameroun, il devient impératif à moins d’un an de l’évènement, pour tous les acteurs proposant produits et services dans ce secteur d’activités, de plancher résolument sur la préciosité de l’opportunité ainsi offerte. D’après les projections statistiques, il faut noter que le pays s’apprête à accueillir pas moins d’un million de personnes (touristes, membres des diverses délégations officielles), pour cette grand-messe du football africain. Le challenge est donc énorme et mérite plus d’attention et détermination pour les professionnels du secteur. Il faudra s’atteler à « assurer le transport sûr et sécurisé des participants et des touristes venant pour ce grand événement », a précisé Allabira Mamadou, Directeur général adjoint de la CCAA. L’on devra également s’atteler à favoriser une fluidité accrue de nos aéroports, tant au départ, en transit qu’à l’arrivée, avec moins de retard et de désagréments. »

Le souci de l’amélioration continue du système de l’aviation civile au Cameroun semble donc bien ici, être devenu l’une des priorités de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

16 − onze =