Les prisons de l’Extrême-Nord langées. La coopération italienne offre 60 millionsFCFA

Les détenus n’ont pas manqué de dire toute leur gratitude pour tant d’attentions exprimées par l’Agence italienne pour la coopération et le développement.

Charles ABEGA

Les prisons de Maroua et de Mokolo dans la région de l’Extrême-Nord ont donc reçu la visite de bienfaiteurs bien particuliers. Il s’agit tout simplement de Emmanuel Eveti, coordonnateur de l’Agence italienne pour la coopération et le développement et du Père Charles Eko aumônier de la Communauté de San Egidio de Maroua. Ils étaient tous les deux porteurs de dons en nature d’une valeur estimée à 60 millions de Fcfa. On y retrouvait notamment des lits, des matelas, des frigidaires, des brouettes, des bidons de 5 litres, des tables-bancs, des ventilateurs, des paires de chaussures, des vêtements, des ordinateurs et bien d’autres utilitaires sollicités au quotidien dans cet environnement. « Cet apport aux prisons de Maroua et de Mokolo vise à renforcer la dignité et les conditions de vie des détenus ». Ce sont là quelques propos du régisseur de la prison centrale de Maroua où la cérémonie s’est déroulée vendredi dernier. La prison de Mokolo quant à elle, ayant accueilli les donateurs le mardi 30 octobre.

À Maroua toujours, Kala Harissou, un porte-parole, n’a pas hésité à exprimer la joie des détenus par ces mots : « Nous avons l’habitude de recevoir les dons, mais cette fois-ci, ce don a dépassé les bornes au vu de la quantité et de la qualité des objets reçus. Nous ne pouvons qu’en être fiers tout en promettant d’en faire bon usage ».

Ce geste vient en réponse aux appels des personnes en charge du milieu carcéral, a indiqué le coordonnateur Emmanuel Eveti. « Notre désir est de vous accompagner dans votre mission de réinsertion de la population des prisons, pour concourir au bien-être de ceux qui passent par la case prison, pour multiples raisons », dira-t-il `l’endroit des responsables des établissements pénitenciers. En réponse à cet élan de cœur, Joseph Simon Pierre Ayissi Biyegue, le Délégué régional de l’administration pénitentiaire de la région de l’Extrême-Nord, réagira en disant que « cette initiative est louable et salutaire. ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

quatorze + un =