Approvisionnement en denrées alimentaires. Le gouvernement rassure

Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, a visité certains entrepôts de la ville de Yaoundé.

Pierre NGOM

Au regard du contexte et d’un sentiment d’inquiétude aperçu dans l’opinion quant à la capacité du marché à assurer l’approvisionnement des ménages en cette période post-électorale et à la veille des fêtes de fin d’année, le ministre du Commerce (Mincommerce) est descendu dans certains entrepôts de la ville de Yaoundé ce 11 octobre 2018 afin de s’assurer de la disponibilité des stocks. Ces dernières semaines, les populations se sont en effet ruées dans les supermarchés et les boulangeries pour faire des réserves en denrées alimentaires. Luc Magloire Mbarga Atangana, en compagnie de ses principaux collaborateurs, s’est dont rendu tour à tour chez le poissonnier Congelcam du quartier Essos, les distributeurs Henri et Frères, Socogen, Olam Cam pour toucher la réalité du doigt. Il en ressort qu’il n’y a aucune raison de panique car il y a des stocks des produits de première nécessité. Dans les entrepôts visités qui alimentent le marché, le Mincommerce a eu l’assurance que les quantités disponibles sont suffisantes.

Pour ce qui est des produits halieutiques, le maquereau mauritanien qui avait disparu depuis des mois est enfin de retour dans les poissonneries. « Les prix varient entre 1350 et 750 CFA. Il y a toute une gamme de prix pour toutes les bourses. Nous en avons en quantité importante, nous avons ici près de 200 cartons de maquereau 25+ mauritanien par exemple et à Douala dans nos grandes chambres froides que le ministre a déjà visitées plusieurs fois », rassure Joseph Flavien Kankeu, le régional Centre Sud et Est de Congelcam, il ne s’agit que d’une seule variété très prisée dont le prix est sensiblement relevé. « Nous avons suffisamment de la marchandise pour satisfaire le marché national et même les environs du Cameroun », ajoute-t-il. Chez les distributeurs, ce sont des entrepôts bondés de produits alimentaires (Riz, farine, savon, huile…) qui se sont ouvert au ministre Luc Magloire Mbarga Atangana. Le Mincommerce s’est dit satisfait, non seulement de la disponibilité des stocks, mais également du dynamisme des jeunes entrepreneurs qui fait en sorte que la grande distribution est de plus en plus une affaire des nationaux.

C’est donc rassurer le ministre a achevé sa tournée qui entre également en droite ligne du dialogue entretenu de manière permanente avec les opérateurs économiques. L’idée étant de disposer en tout temps de la bonne de sorte que les incompréhensions qui opposaient souvent les consommateurs et opérateurs économiques soient dissipées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

quinze − un =