Le travail décent au centre des préoccupations du gouvernement

La 132è édition de la fête du Travail s’est célébrée sous le thème « Dialogue social : facteur de promotion du travail décent et de progrès socioéconomique au Cameroun ».

La Semaine nationale du travailleur s’est achevée le 1er mai 2018, par la célébration de la 132è édition de la fête internationale du Travail.  Au Cameroun, le gouvernement a choisi comme fil conducteur pour cette édition 2018 : « Dialogue social, un facteur de promotion du travail décent et de progrès socioéconomique au Cameroun ». Un thème qui suscite dans l’ensemble, une prise de conscience plus collective pour une contribution plus efficace à la construction de notre pays et qui permet de faire le bilan du gouvernement en matière de création d’emplois décent. Une préoccupation majeure du gouvernement camerounais. En effet, lors de la présentation du programme économique et social du gouvernement pour l’année 2018, le Premier ministre, Philémon Yang, en a profité pour présenter un bilan rétrospectif dans le secteur de l’emploi au Cameroun pour le compte de l’année 2017.

Le Premier ministre a informé que le gouvernement a œuvré à la promotion de l’emploi décent, à travers la création de 398 046 emplois nouveaux. «Cette performance a été atteinte grâce aux opportunités offertes par les différents recrutements dans la Fonction publique, les forces de défense et de sécurité, les collectivités territoriales décentralisées, la mise en œuvre du Plan d’Urgence Triennal pour l’accélération de la croissance économique (…), l’action des programmes et projets gouvernementaux, le suivi de la main-d’œuvre dans divers grands chantiers publics, y compris ceux de la Coupe d’Afrique des nations de football 2019 », a déclaré Philémon Yang.

Quête permanente

Dans le cadre du développement de la formation professionnelle qui permettra de créer d’autres emplois, le Premier ministre a cité l’ouverture effective des Centres de formation professionnelle d’excellence de Limbé, Douala et Sangmelima, le démarrage des travaux de construction de l’Institut national de formation des formateurs et de développement des Programmes de Yaoundé sur don coréen. M. Yang a également rappelé l’achèvement des travaux de construction du Centre de formation professionnelle de Nkongsamba, fruit de la coopération autrichienne. Sans oublier l’octroi de 30 bourses marocaines et de 19 bourses algériennes aux jeunes.

Le chef du gouvernement au cours du conseil de cabinet de novembre 2017, avait déjà instruit au ministre du Travail et de la Sécurité sociale, de veiller à la bonne exécution de l’ensemble des composantes du Programme pays pour le travail décent (PPTD) qui s’inscrit dans le cadre de la coopération avec l’Organisation internationale du travail (OIT). Ce Programme a été conçu en associant le gouvernement, les employeurs ainsi que les travailleurs. Et des résultats probants ont déjà été obtenus au titre de l’exécution dudit Programme. En guise de perspectives, Grégoire Owona a annoncé la prorogation jusqu’en 2019 du Programme pays pour le travail décent, afin de consolider les résultats obtenus et d’amplifier leurs impacts.

Julienne Ngobo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

6 + 19 =