Cameroun-Football : 62,5 milliards de FCFA  pour réhabiliter le stade de la Réunification de Douala

Selon des informations publiées sur le site « Investir au Cameroun », le président Paul Biya a signé le 28 décembre 2017, un décret portant ratification d’une convention de crédit d’un montant de 62,5 milliards de F CFA (112,69 millions de dollars) conclue le 10 décembre 2017 entre le Cameroun et la banque Standard Chartered  Bank de Londres.

Cette enveloppe, indique la même source, sera affectée au projet de réhabilitation et d’extension du stade de la Réunification de Douala, ainsi que les infrastructures connexes.

Lesdits travaux seront réalisés par l’entreprise canadienne SODEVI. En plus de la réhabilitation de ce stade de 40.000 places construit dans le cadre de la 8è Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN) organisée par le Cameroun en 1972,  SODEVI se chargera également de construire un stade annexe et un gymnase multisports à Douala.

Le stade de la Réunification de Douala, capitale économique du Cameroun, a été retenu dans la liste des infrastructures qui abriteront la CAN  en juin 2019 au Cameroun. L’entreprise SODEVI, sélectionnée pour la réhabilitation de ce stade, devra aussi construire quatre terrains d’entrainement à Bafoussam dans la région de l’Ouest.

Toujours en rapport avec la CAN qui sera organisée au Cameroun en 2019, une délégation de la Confédération africaine de football(CAF) et des responsables du cabinet d’audit Roland Berger effectuera au Cameroun, une mission d’inspection des infrastructures prévues dans le cahier de charges de la compétition, du 11 au 23 janvier 2018. Notamment, les sites de Yaoundé-Olembé, de Yaoundé- nfandena,  de Garoua dans la région du Nord, de Bafoussam dans la région de l’Ouest,  Douala dans la région du Littoral,  de Buea et de Limbé dans la région du Sud-Ouest.

Le stade de la Réunification, dans la capitale économique du pays, a été retenu parmi les infrastructures camerounaises qui vont abriter la CAN 2019 au mois de juin. L’entreprise en charge de ce chantier a été aussi sélectionnée pour construire quatre terrains d’entraînement à Bafoussam, dans l’Ouest du pays.

J. KOMA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

deux × deux =