Infrastructures sportives. Pas de répit dans les chantiers à Douala

Le gouverneur de la région du Littoral était sur les principaux sites en travaux de la capitale économique ce lundi dernier.

Aziz ABDELAZIZ

Vendredi dernier, le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (Caf) décidait du retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun. Un coup de tonnerre, un acte manifeste contraire au fair-play qui continue d’alimenter les débats sous les chaumières. Samedi dernier, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary a recommandé « au peuple camerounais de garder sa sérénité et de ne pas céder à la tentation des polémiques stériles. Le Cameroun n’a pas démérité. Il le prouvera à la face du monde en poursuivant avec la même détermination, la construction de ces belles infrastructures qui appartiennent au peuple camerounais ». Des propos qui ont trouvé écho dans la capitale économique. Nonobstant l’imposture flagrante de vendredi dernier, les travaux de construction et de réhabilitation des infrastructures sportives de Douala se poursuivent normalement.

Ce lundi dernier, le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha  Diboua, y a effectué le tour du propriétaire. Une descente qui avait pour but de prescrire aux entreprises en charge des chantiers respectifs de poursuivre les travaux sereinement. Au complexe sportif de Japoma, super-arène de 50000 places en gestation dans la capitale économique, le directeur de projet, Zeki Bozkurt, de la société turque « Yenigun », a indiqué que les travaux continuent. L’entreprise de BTP s’active jour et nuit, comme prévu dans le cahier de charges des travaux. « Tous les pieux sont achevés, c’est-à-dire 2335 pieux de marque Dia, à 80cm de profondeur et de 20m en moyenne utilisés pour le stade, le gymnase et la piscine », explique-t-il. Les travaux des lots techniques, sont à 80% d’exécution et les finitions sont en cours (peinture, carrelage et pose des portes). Les travaux de la piste d’athlétisme autour de l’annexe A ont commencé, et ceux des voies d’accès se poursuivent. Il est aussi prévu environ 500 palmiers pour l’aménagement paysager.

Au stade de la Réunification à Bepanda, le chef de projet de l’entreprise « Magil », en charge des travaux, a annoncé que le gazon sera planté dès jeudi prochain sur l’aire de jeu. La pose des chaises, quasiment bouclée dans les gradins. Le reste du matériel est en cours d’acheminement vers le site, et va servir à l’aménagement de l’entrée des officiels et des personnalités. Dans les stades d’entrainement du « Mojas » de Bonamoussadi, et Mbappe Leppe à Akwa, les travaux avancent aussi à bon rythme et amorcent résolument leur stade final. La pelouse resplendit de verdeur, la pose des tribunes en béton préfabriqué est en cours dans le cas spécifique du stade de Mbappe Leppe. A chaque étape, les responsables des différentes entreprises en charge des travaux ont rassuré le patron de la région sur leur ferme détermination à respecter les délais de livraison des infrastructures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

7 − sept =