France-One Planet Summit : Paul Biya au cœur des débats à Paris

Arrivé lundi à Paris, le président camerounais, Paul Biya, est rentré ce mardi dans le vif du sujet  des travaux  du One Planet Summit axés sur l’évaluation de la mise en œuvre de l’Accord de la Conférence des Parties sur  le changement climatique(COP 21) tenue à Paris , le 12 décembre 2015, et la recherche des financements pour soutenir la réalisation des objectifs fixés.

Ce mardi en  mi-journée, le président Paul  Biya et madame ont pris part, au milieu d’autres leaders du monde, au déjeuner offert par le président français, Emmanuel Macron, au palais de l’Elysée. Présence significative à ces lieux, le secrétaire général de Nations Unies, Antonio Guterres, et le président du groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim.

Entre autres centres d’intérêt, les travaux  du sommet de Paris sur le climat insistent sur les projets innovants. A ce titre, il est prévu quatre tables rondes irriguées par des problématiques financières : comment soutenir les transitions énergétiques des territoires, avancer l’économie bas carbone et l’adaptation au changement climatique, mobiliser les financements publics et orienter la finance vers une économie durable.

Certes le président Paul Biya est à la tête d’un pays classés parmi les faibles pollueurs. Mais, il reste évident qu’il a pleine conscience des risques encourus par la planète tout entière suite au dérèglement climatique. Dans cet ordre, le président camerounais a toujours à cœur la situation du Lac Tchad, étendue d’eau qui a perdu aujourd’hui près de 90%  de sa superficie, mettant ainsi en péril l’avenir des populations et celui  de l’ensemble de la biodiversité vivant autour.

Pour ce premier séjour officiel du président Paul Biya  en France depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée en mai 2017, la suite   est composée du ministre des relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, du ministre des forêts et de la faune, Ngole Philip Ngwesse, du ministre de l’environnement, de la protection de la nature et du développement durable, Hele Pierre, et du ministre, directeur du cabinet civil, Martin Belinga Eboutou, entre autres.

J. KOMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

deux × un =