Mort de l’évêque de Bafia : une enquête judiciaire ouverte

Le corps de l’évêque de Bafia, Mgr Jean Marie Benoit Balla, a été retrouvé vendredi dernier, puis identifié par les autorités administratives et ecclésiales à Tsang près de Monatélé, à 17 kilomètres du pont sur la Sanaga ou on avait retrouvé sa voiture abandonnée deux jours plus tôt.Une enquête a été ouverte par la justice.

C’est un pêcheur qui a retrouvé le corps du prélat après plus de 48 heures de recherches menées à la fois par les populations riveraines et les sapeurs -pompiers. Le corps a, par la suite, été conduit à la morgue de l’hôpital général de Yaoundé.

La découverte du corps inerte de Mgr Bala dans les eaux de la Sanaga a provoqué   une véritable onde de choc qui a parcouru l’opinion publique camerounaise et la communauté chrétienne en particulier. Ils étaient en effet très nombreux ceux qui espéraient un sort différent à l’évêque de Bafia.

L’Église catholique qui est au Cameroun, quant à elle, est complètement dévastée par cette triste nouvelle qui intervient deux jours seulement avant la célébration de la solennité de la pentecôte. De nombreux offices religieux ont en effet été organisés à travers le pays à cet effet.

Mais si l’on sait désormais que le prélat de 58 ans n’est plus de ce monde, l’on s’interroge encore sur ce qui a pu bien lui arriver. Une bonne partie de l’opinion et en particulier dans les milieux religieux estime que Mgr Balla ne s’est pas suicidé. Certains autres, sans être aussi catégoriques, se demandent, dans l’hypothèse d’un suicide, ce qui aurait bien pu pousser cet évêque, un homme sans histoire, aux dires de ses proches, à se donner la mort de cette manière.

En attendant d’en connaitre les tenants et les aboutissants, les autorités camerounaises annoncent qu’une enquête judiciaire a été ouverte et sera conduite par le procureur général près les tribunaux de Monatélé et son homologue de Bafia.

Moane Ehindi

2 Replies to “Mort de l’évêque de Bafia : une enquête judiciaire ouverte”

  1. Ping : iraqi Seo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

18 − trois =