Présidentielle 2018. Environ 750 000 potentiels électeurs enregistrés dans la région de l’Ouest

L’organe en charge de l’organisation des élections au Cameroun, s’active au toilettage du fichier électoral.

Olivier Bokale

Le personnel de Elections Cameroon (Elecam), dans la région de l’Ouest, est actuellement au four et au moulin. A quelques semaines de la présidentielle du 07 octobre prochain, l’heure est au toilettage des listes électorales. L’opération consiste à extirper de ces listes, d’éventuels doublons, corriger les noms mal écrits, les dates et lieux de naissance confondus, etc. « L’on vérifie aussi si les bureaux de vote répondent au critère de proximité avec le lieu de résidence des électeurs. Il en est de même des autres éléments pouvant compromettre le bon déroulement du processus électoral », explique un cadre de l’organe en charge de l’organisation des consultations électorales et référendaires au Cameroun.

Cartes d’électeurs

Sur place, le délégué régional de céans, Francis Péné Tientcheu, veille au grain. Provisoirement, l’on estime à quelque 750.000 potentiels électeurs dans la région. « Après le toilettage du fichier électoral, il y aura certainement une augmentation du nombre d’électeurs », relève le chef des opérations électorales et référendaires de Elecam à l’Ouest, André Sob. Outre les électeurs déjà en possession de leurs cartes, 20.000 pièces ne sont toujours pas disponibles sur les 51.000 attendues pour cette année, rapportent nos confrères du quotidien privé Mutations. A Elecam la situation des citoyens ayant égaré leurs cartes d’électeurs entre temps fait partie des inquiétudes. Toutefois, si ces derniers ont la preuve qu’ils figurent bel et bien sur le fichier électoral, ils pourraient se présenter avec une carte nationale d’identité (CNI), en cours de validité le jour du vote. Des personnes dûment inscrites et qui ne sont pas encore en possession de leurs cartes d’électeurs se plaignent surtout de ce que les CNI ne sont systématiquement plus délivrées. Pourrait avoir des conséquences, notamment sur le taux de participation à l’élection présidentielle du 07 octobre prochain. En tout cas, toutes les mesures semblent prises par Elecam à l’Ouest pour assurer la distribution des cartes d’électeurs.

Assurances

Interrogé au sujet de la distribution des cartes d’électeur, Abdoulkarimou, directeur adjoint de l’Elecam a indiqué : « Nous étions dans un processus d’actualisation du fichier électoral. Cela veut dire que les électeurs qui étaient inscrits jusqu’ici avaient déjà leurs cartes. Il était juste question de confectionner les cartes des nouveaux inscrits, et de confectionner les nouvelles cartes pour ceux qui ont changé de lieux de vote, ce qui a été fait », explique-t-il. Selon ce haut responsable d’Elecam, ce volume reste assez marginal par rapport au nombre total de bulletins. « Selon la loi, les cartes doivent être distribuées au moins soixante jours avant le jour du scrutin. Nous, nous les distribuons au fur et à mesure que nous les confectionnons. Nous n’avons donc pas d’inquiétude à ce niveau », confie-t-il en guise de conclusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

cinq + quinze =